Newsletter

Calendrier

novembre 2018
L M M J V S D
« Avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Let’s twist again.

1950

Je crois que ça n’aura échappé à personne, je voue une passion pour les jupes et robes en tout genre. D’ailleurs, depuis quelques semaines, je me suis sérieusement penchée sur les robes vintage… les robes des années 50…

Let’s twist again.

Plusieurs modèles m’ont tapé dans l’oeil, comme celui-ci ou encore celui-ci. Et après quelques recherches sur le net, il s’avère que la patron Simplicity 2444 est parfait pour débuter. Ca ne pouvait pas mieux tomber, cette pochette prenait la poussière depuis quelques années dans ma bibliothèque.

J’ai commencé par faire une toile du buste (je sais, ça ne vous étonne plus). Bien m’en a pris en tout cas. Je m’étais basée sur les mensurations inscrites directement sur le patron. Emballée et pressée de voir le résultat, les machines ont carburé à plein gaz.

Sauf qu’après essayage (pratiquement à la fin, c’est plus sympa), c’est la grosse déception. Il faut tout simplement arrêter de respirer si je veux rentrer dedans. Je rechigne un peu à faire la taille au dessus. Bouuuuh !! Pas très bon pour l’image de moi-même.  😥

Il faut se rendre à l’évidence, plus le choix, on recommence tout. Et là, je m’aperçois que les indications de taille sont différentes entre le patron et la pochette. Ouf ! Il faut effectivement la taille au-dessus, mais rien à voir avec mon poids, juste une erreur de report entre les mesures, la taille anglaise et la taille française.  😀 La toile n’est pas perdue, j’ai déjà ma petite idée pour porter cet essai, mais je vous en parlerai un autre jour.

Revenons à la robe ! Pour l’occasion, j’ai passé commande aux Coupons de St-Pierre d’un très beau coton marine à pois blancs. A peine reçu, il était lavé, séché et repassé (ses petits copains aussi… 😳 ). Le lendemain, tout mon fatras était sorti et j’ai attaqué les choses sérieuses. Version manches courtes et poches prises dans les coutures.

Aucune modification du patron. Ha si, une toute petite… obligée d’ajuster la partie haute du dos au niveau du zip qui avait tendance à former un petit « bec ». Autant dire, rien du tout.

1950_11950_2
1950_41950_3
1950_5
Tissus : Coupons de St-Pierre – Zip : Myrtille – Patron : Simplicity 2444
1950_8

Est venu ensuite la question d’un jupon ou non. La robe semble assez « plate » sans.  Mamie et son jupon ont été d’une aide précieuse.

Finalement, le mien est en taffetas (pas de tulle, ça gratte trop) et donc simplifié. Je compte tout de même en refaire un en coton ou sorte de voilage pour plus de souplesse.

1950_jupon
Tissus et élastique : Myrtille – Patron : d’après le jupon de Mamie

Il faut savoir que j’ai bouclé la robe et le jupon en moins de 4 jours pour pouvoir la porter à l’anniversaire de ma maman ce week-end. Il me manquait pourtant 2 accessoires indispensables : une ceinture et un petit gilet. Ceinture trouvée 6 heures avant mon départ et gilet déniché par hasard le samedi matin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous le dis ou pas ?? J’adoreeeeeeeeeeeeeeeee ma robe ! Je pense que cette forme me convient particulièrement bien… non ??

Je vais poursuivre mes investigations concernant la couture vintage.  😀

Je n’en rajoute pas plus, j’ai été suffisamment bavarde.

Bonne soirée à toutes et tous.

Il y a des évidences.

airelle1

La tentation de craquer pour des modèles vus et revus un peu partout sur la blogosphère est souvent grande. Pourtant, à y regarder de plus près, nombreux ont des coupes mal pensées, des patrons non maîtrisés voir des copies simplifiées et ne parlons même pas du prix… Et parfois, au milieu de tout ça :

Il y a des évidences.

C’est ce que j’ai pensé lorsque j’ai repris la couture, il y a quelques mois, et découvert les patrons Deer & Doe. Eux et moi allions faire un bout de route ensemble.

Tout d’abord, je constate que les modèles s’adaptent vraiment à tout type de morphologie (pas besoin de faire 1m80 et 45 kg toute mouillée).

Ensuite, les variations autour d’un seul et même patron sont nombreuses (pour vous faire une idée, allez sur le blog des addicts).

Certes, on peut se dire que le prix reste élevé par rapport au prix d’un magazine Burda. Mais au final, c’est juste incomparable. Qualité et soin sont apportés à chaque pochette. Les instructions du livret sont claires, les marges de couture comprises, les patrons lisibles… Et Eléonore, la créatrice de cette petite marque française, assure un excellent suivi via son blog.

J’ai jeté mon dévolu sur l’Airelle pour débuter. Pour cette version, un coton blanc rayé ton sur ton et les chutes de coton noir utilisé pour la tunique goutte d’eau me paraissaient parfaits.

Les seules modifications apportées sont :

  • Un passepoil fait maison.
  • Une encolure plus creusée et parementure plus large.
  • Une bande noire ajoutée pour allonger la tunique.

J’avais vu juste ! C’est un régal à porter et j’adore le chic de cette tunique.

airelle2
airelle3
airelle4 airelle5
Tissus : Myrtille – Patron : Airelle de Deer & Doe
airelle6

Un prix un peu élevé pour cette première Airelle, mais j’ai déjà quelques idées pour amortir rapidement le patron : une version combinant du voile (ou dentelle) et du coton, une autre avec un boutonnage dos, encore une dans une forme blouse, …, et plus encore !

Pour le moment, je me concentre sur les tests de ma future robe. Il me reste 4-5 jours si je veux l’étrenner pour l’anniversaire de ma Môman. Et je suis encore sur les modifications de la toile.  😯

Je vous souhaite une bonne fin de wee-end avec Étienne Daho (l’un des beaux-gosses de mon adolescence) – Ouverture.

Combo Mésange #2.

combo

Avec quelques heures d’avance, me voilà de retour avec le défi Combo Mésange. J’ai vraiment aimé travailler ces couleurs, même si j’ai changé 10 fois d’idées en cours de route.

N’ayant pas de tissu qui regroupe la totalité de ce combo, j’ai tenté d’assembler ce que j’avais (pour un résultat plus ou moins probant). Et au final, je ne vais présenter que 3 réalisations. La 4ème n’est toujours pas finalisée.

Pour commencer, je vous montre la robe « canard ». Et comme chaque vêtement que je couds, cette robe a son histoire.

canard 44

Tout est parti des dos boutonnés que j’ai vu pulluler un peu partout depuis des semaines. Si je m’écoutais, j’en mettrais à toutes mes fringues (j’ai encore 2-3 projets en tête d’ailleurs).

Le patron :

  • Encore et toujours mon patron chouchou de la robe « 4 saisons ».
  • L’encolure dos a été creusée.
  • 3 cm ont été ajoutés à chaque demi dos.

Les tissus :

  • Pour la robe, du crêpe bleu canard.
  • Pour la doublure, du satin noir.

Déjà portée plusieurs fois, c’est un vrai bonheur. Elle est fluide et suis tous les mouvements. A assortir avec le tour d’épaule ou le petit gilet moutarde de ma garde-robe.

canard 44_1canard 44_2
canard 44_3canard 44_4
canard 44_5
canard 44_6canard 44_7
Tissus : Myrtille – Boutons: Myrtille – Patron : Tendance couture n°7 modèle 44

Impossible à photographier, je vous assure pourtant que ce tissu est vraiment bleu canard.

Pour le second projet, je suis partie sur un ensemble blouse/jupe.

La blouse m’a été inspirée par Hachis Parementure. Renseignement pris, j’ai testé sur une toile et le résultat m’a plu. Pour la jupe crayon, rien d’original, si ce n’est que j’ai ajouté 2 liens à nouer (recyclage de la robe « Drame »).

Les patrons :

Les tissus :

  • Blouse en lin et coton mélangés moutarde.
  • Jupe en coton stretch marine et satin bleu/gris/blanc.

Pas certaine de porter la tunique et la jupe ensemble… mais séparément, j’adore !

blouse1
blouse2blouse3
blouse4blouse5
jupeb1jupeb2
jupeb3combo1
Tissus : Marché d’Aulnay et Myrtille – Patrons Top 104 du Burda d’août 2011 et patron maison

Je vous montre tout de même la 4ème réalisation inachevée. Il s’agit d’un sac. Mais il a été mis de côté, n’arrivant pas à obtenir exactement le résultat que je veux !

sac les petites

Je ne vais pas en ajouter plus, ce billet est suffisamment long comme ça  😕 mais pour celles qui ont participé au défi, c’est à votre tour.
Ajoutez dans les commentaires, le lien vers votre article ou la photo de votre réalisation. Je ferai un montage dans quelques jours.

Keep calm and color your life !

C’est la goutte d’eau qui fera la différence.

gouttedeau

Pour mon dernier week-end entre filles, j’ai eu l’envie d’emporter dans ma valise un petit haut pour sortir le samedi soir. Une tunique qui serait à enfiler sans prise de tête, parfaite avec un jeans, suffisamment chaude pour la saison (alors là, complètement loupé… il a fait un froid de canard !!) et surtout une tunique qui serait un tant soit peu originale.

C’est la goutte d’eau qui fera la différence.

On ressort notre patron chouchou, celui de la robe « 4 saisons » et on vide le bahut pour trouver le bon coupon, un coton noir épais et tout doux. Il ne reste plus que trois heures pour modifier le patron, couper le tissu et tout assembler. Allez ! On perd pas de temps.

Pour les modifications :

  • La robe s’est transformée en tunique.
  • Pas de zip et dos en un seul morceau.
  • Pas de doublure.
  • Deux fentes sur les côtés.
  • Une encolure goutte d’eau faite à main levée.
  • Un anneau en métal pour pouvoir ajouter un bijou.
  • Des manches 3/4 élastiquées.

L’astuce à retenir, c’est le bijou à ajouter ou non et qui se fixe grâce à un fermoir mousqueton. Pas besoin de vous dire que j’adore cette tunique.  😳

 gouttedeau1
gouttedeau0
gouttedeau2gouttedeau3
Tissus : Myrtille – Patron : Tendance couture n°7 modèle 44

Vous ne trouverez pas de ticket aujourd’hui, j’ai oublié d’enregistrer le prix de ce tissu dans mon fichier… mais il devait être aux alentours de 6 ou 7 € le mètre. Quant au bijou, c’est de la récup.

Petit rappel pour le Combo Mésange, les copies sont à rendre pour après demain. J’ajouterai un billet où vous pourrez poster le lien vers votre réalisation.

Je vous laisse avec ce clip superbe et cette magnifique chanson de Gary Jules – Mad World.

Smile !! Life is beautiful.

Pour la petite histoire…

veste dior

Après vous en avoir parlé ICI avec une toile en coton noir, puis ICI avec un tuto pour ajouter une doublure et enfin ICI pour le défi des Serial Défieuses, ma fameuse petite veste d’inspiration Dior est ENFIN terminée. Pour être plus exacte, j’ai ENFIN trouvé un peu de temps pour quelques photos !

Pour la petite histoire…

Tout a commencé lorsque, au détour d’une balade dans les méandres de google images, je suis tombée nez à nez avec un ensemble blanc cassé de Christian Dior. J’ai tout de suite accroché avec la très jolie veste style spencer sans col. J’avoue, je suis littéralement tombée amoureuse de cette veste.

J’ai longuement hésité entre deux patrons Burda, la veste Chanel et la veste Dior (oui, je sais, un peu paradoxal… mais c’est tout moi ça  😕 ). Et j’ai effectivement pris le modèle Dior.

Pour les modifications apportées au patron :

  • Suppression des poches.
  • Réduction d’une taille au niveau de la taille et des hanches.
  • Le pli d’aisance est encore fait à ma sauce.
  • Pas de galons ni d’épaulettes.

veste dior1
veste dior3veste dior2
veste dior5veste dior4
Tissus : Myrtille – Boutons : Myrtille – Patron : Burda Classic  HS 41H modèle 1D
veste dior6

Au final, la veste est un peu grande avec un tee-shirt alors que la toile faite en coton noir tombe impeccablement. Le bon côté des choses est qu’elle permet de porter facilement un pull fin en dessous.

J’ai encore quelques petites choses à vous montrer, mais je les garde pour la fin du mois 😀 . J’en profite pour vous rappeler qu’il reste pratiquement 2 semaines pour participer au défi Combo Mésange… Pensez à ajouter le 30 avril un message dans l’article précédent avec un lien vers votre création et je compilerai le tout.

Et pendant que j’y suis, je vous glisse une super occaz’ pour participer à un jeu, avant le 24 avril, organisé par l’adorable Clo’s (au cas où vous ne la connaissez pas encore, foncez sur son blog). Une très jolie création de votre choix parmi les patrons Deer&Doe a gagné pour le premier anniversaire de son blog.

Je file et vous laisse en musique avec Hooverphonic – Mad About You.

Ignore the rain, look for the rainbow.

Il est 21h34.

peplum0

Il est 18h17 lorsque je lis le thème du prochain défi JRAM, j’attrape mon calepin et griffonne une esquisse (très très moche d’ailleurs) de ce que je souhaite, à savoir :

  • Un buste à découpe princesse
  • Une encolure en V
  • Des petites manches ou mancherons
  • Une basque relativement longue et à plis plats

Me voici lancée à la recherche de THE patron. Frénétiquement, je sors et feuillette une quantité astronomique de Burda, d’Ottobre, Neue Mode, Simplicity, NL et autres (j’ai vraiment autant de patrons que ça ?? Ca devient honteux tiens !   😕 ) mais rien ! Je ne trouve rien. Arffff ! J’aurais dû acheter le Burda Août de l’année dernière.

Il est 19h26 et mon estomac sur pattes tourne autour de la cuisine en geignant qu’il a faim, et cela, malgré l’encas pantagruélique qu’il s’est enfilé en rentrant du bahut… je file préparer le repas. Ça sera du simple et rapide, steacks et pommes de terre salardaises (surgelées, mais elles sont à se taper le cul parterre).

Bon, je ne suis pas du genre à laisser tomber… reste donc une seule solution : on prend une base et on modifie tout. Je me lance.

Il est 21h34.

La base est une chemise Simplicity, cintrée et à découpe princesse sur le devant. Pour les modifications, elles ont été nombreuses vous vous en doutez.

  • Suppression du boutonnage à l’avant et découpe du milieu devant, dans la pliure.
  • Suppression du col.
  • Ajout d’une encolure en V.
  • Découpe du dos en 2 pièces au niveau des pinces verticales.
  • Ajout d’une parementure.
  • Transformation des têtes de manches froncées à l’origine.
  • Ajout d’un zip sur le côté sous la manche.
  • Réduction de la hauteur.
  • Ajout d’une basque à plis.

Oui, oui ! Rien que ça. 😯

Et le résultat ? Cette tunique n’est pas parfaite, pas assez ajustée à la taille et au niveau des emmanchures, pas assez d’aisance au niveau du dos, mais je l’aime bien. Il reste à l’améliorer un peu et utiliser un tissu plus souple et là, je suis sure qu’elle sera parfaite.

peplum1 peplum2
peplum3
peplum4 peplum5
Tissus : Stop tissu – Zip: Myrtille – Patron : Inspiration patron Simplicity

peplum6

Je vous souhaite une bonne soirée et vous laisse aujourd’hui avec The Stranglers – Golden Brown.

Smile !! Life is beautiful.

Poisson rouge.

p_rouge

J’étais CAP pourtant, prête à en dé-coudre avec les Serial Défieuses, remontée à bloc et tout et tout !! Oui, sauf que… plusieurs éléments sont venus perturber le bon déroulement des choses.

Il faut déjà que je vous avoue une chose, mon VRAI surnom est :

Poisson rouge.

Il s’avère que j’ai une mémoire d’environ trois secondes (Ce qui est d’ailleurs une idée reçue concernant le poisson rouge. Celui ci aurait la mémoire de la douleur pendant au moins 24h et peut être entraîné à garder la mémoire d’un évènement jusqu’à trois mois, d’après une étude réalisée par l’Université de Plymouth. Source : Wiki).

Donc, ma mémoire et moi étions persuadées que le défi veste était prévu pour ce dimanche. Pas d’inquiétude, ça roule. Mardi, achat des boutons, mercredi couture des boutonnières et boutons, on sera dans les temps. Oui, sauf que… ce défi était pour le 27 et je n’ai toujours pas mes boutons et ne les aurai pas avant la semaine prochaine.

Malgré tout, je vous montre mon défi Cap ou pas Cap de coudre une veste. Copie (presque) conforme à la petite veste noire.

veste dior beigeTissus : Myrtille – Patron : Burda Classic  HS 41H modèle 1D

Pour que vous ne soyez pas venu-e-s (je doute qu’il y ait beaucoup de mââââles de passage sur mon blog non ??!?) pour rien, j’en profite pour vous dévoiler 2 jupettes de la collection printemps. Par contre, je vous préviens à l’avance, installez vous confortablement, il y a de la photo.  😀

Petit retour sur les faits concernant les planches d’inspirations, c’est là. J’avais donc prévu de réaliser deux jupes pour aller avec la fameuse petite veste noire.

La première est une inspiration d’un modèle Anatopik, 115 €uros tout de même !!  😯

jupe inspi anatopik

Que dire… patronnage maison, coton noir et doublure à pois, aucune difficulté, que du bonheur ! J’ai zappé les boutons, pas besoin de rajouter du volume à mon bidon.

jupe inspi anatopik1
jupe inspi anatopik2
jupe inspi anatopik3
jupe inspi anatopik4
jupe inspi anatopik5
Tissus : Myrtille – Doublure :  Vide-grenier – Zip : Myrtille – Patron : Maison

Et la seconde est tirée d’un modèle Burda (déjà réalisé en février 2011, jupe portée des dizaines de fois et légèrement vraiment très courte).

Pour les modifs :

  • Ajout de poches à l’italienne.
  • Allongement de 8 cm, ça reste mini mini pourtant.
  • Zip dans le dos.

jupeV1
jupeV2
jupeV3
jupeV4
jupeV5
  jupeV6
Tissus : Myrtille – Doublure :  Vide-grenier – Zip : Myrtille – Patron Burda janvier 2011 modèle 111

Et comme on me l’a gentiment demandé, les tickets de fin d’article, ancien rituel de ce blog, sont de retour. 7.42 €uros les 2 jupettes, ça le fait non ?!?? 🙂

jupes ticket

Autre rituel de ce blog, je vous laisse en musique avec Depeche Mode (qui vient de sortir un tout nouvel album) – Heaven.

Enjoy !

La petite veste.

v_dior

Dans ma garde-robe réside un incontournable du printemps nommé :

La petite veste.  

J’avais très envie besoin d’une veste courte pour aller aussi bien avec une jupe ou une robe qu’un vieux jeans. Je la souhaitais claire (blanche ou beige) avec un tissu plus ou moins en relief. J’ai donc rompu mon pacte de ne plus mettre les pieds dans un magasin de tissu et ai trouvé ce que je souhaitais. Mais pas question de me lancer sans un essai préalable (ça vous étonne ?  😀 ).

Pour cet essai, j’ai tapé dans un coton d’ameublement épais noir et un coton fin blanc à pois noirs de mon stock.

Pour le patron, j’ai longuement hésité entre le modèle Chanel et Dior. Vu les modifications apportées, c’est le modèle Dior qui a remporté le match.

Pour les modifications :

  • Les poches ne sont pas apparentes, mais prises dans la couture.
  • Réduction d’une taille au niveau de la taille et des hanches.
  • Le pli d’aisance a été fait à ma sauce et ne fait que 2 cm au total.
  • Pas d’ajout de galons et d’épaulettes.

Il m’aura fallu environ 25 heures pour venir à bout de ce projet. Non pas que j’ai rencontré de grandes difficultés, mais j’ai pris mon temps. J’ai apprécié chaque étape de la conception. Je me suis fait plaisir !! Et cette veste me le rend bien.

v_dior1

v_dior2v_dior4 v_dior3
v_dior6 v_dior5
Tissus : Myrtille – Doublure :  Vide-grenier – Boutons : Récup  – Patron : Burda Classic  HS 41H modèle 1D

J’aime tant cette veste (et pas seulement pour son prix qui doit avoisiner 5 €uros), que je suis entrain de finaliser la jupette qui en fera un tailleur parfait pour le bureau… Je reviens donc très vite !

Je vous laisse avec Daniel Darc disparu la semaine dernière. Pour tous ceux qui ne connaissent pas, il s’agissait du chanteur de Taxi Girl – Cherchez le garçon. Oupsss !! Le coup de vieux… mais j’assume.

Haute-Couture.

dior0

Hooooo ! Encore une jupe, comme c’est étrange. Parfois, je me dis que je suis monomaniaque… A moins que ça ne soit de me lancer dans la couture d’un pantalon qui me fasse peur… Ou tout simplement parce que je préfère porter jupes et robes… Il va falloir que j’en parle à mon psy tiens !

Donc, une nouvelle jupe a regagné mon armoire. Une jupe avec le même tissu que celle-ci. Une jupe parfaite pour le bureau. Une jupe pour le thème du mois de février sur T&N :

Haute-Couture.

Il s’agit d’un modèle d’inspiration Dior, la jupe fourreau longueur genou de 1954. Je regrette amèrement de ne pas avoir acheté plus de ce lainage, la petite veste coordonnée aurait été géniale. La doublure est en taffetas gris.

Peu de modifications sur ce modèle :

  • Suppression de la bande pour la ceinture (pas assez de tissu).
  • Réajustement du patron (taille 40) au niveau des hanches (taille 38).
  • Rétrécissement des côtés pour une forme plus fourreau (mais je trouve que ce n’est pas suffisant encore alors que j’ai supprimé 8 cm en largeur au niveau du bas).
  • Je n’ai pas suivi les instructions pour la bande frangée du bas et il y a 3 épaisseurs de tissu.

dior1dior2
dior3dior4
Lainage : Stop tissu – Doublure : Toto au poids – Zip : Myrtille  – Patron Burda Classic  HS 41H modèle 2C

Côté Finance, il faut compter 1.50 €uros de tissus et moins d’1 €uro pour le zip. J’adore l’idée d’avoir une jupe d’inspiration Dior pour un si petit prix.  😀

Je vous laisse avec un titre à nouveau tiré de ma It Playlist, Glory Box de Portishead.

Smile !! Life is beautiful.

Pas prête de recommencer.

ensemble0

Il y a quelques semaines, je me suis mis en tête de faire un petit ensemble en m’inspirant d’un magnifique modèle de robe pour le haut. Pleine d’entrain (et des finances en berne), je me suis lancée le défi fou de tout patronner moi-même. Bien mal m’en a pris ! J’ai passé un temps effroyable sur ce projet. Le prochain a intérêt à être du tout simple sous peine de finir à l’asile…

Pas prête de recommencer.

Pour résumer l’affaire, j’ai commencé par tester la partie haute de la tunique sur une toile. Premier problème, il a fallu doubler la version définitive car mon coton était vraiment trop fin. Second problème, j’aurais dû tester également la partie basse. Je n’accroche pas beaucoup avec le devant… manque de plis, manque de mouvements, je ne sais pas trop. Si j’ai le courage dans quelques jours semaines mois, je pense reprendre le devant et ajouter des basques, des vrais.

C’est le dos qui m’a demandé le plus de boulot. De nombreux essayages, épinglages, coutures, maniements du couds-vite ont eu raison de ma santé mentale. Je crois bien que c’est à partir de ce moment que les cauchemars sont apparus 😯 (comme cette course folle, dans des ruelles sombres et lugubres, à la poursuite de ma tunique qui me narguait en ricanant).
Mais je suis tout de même satisfaite du résultat.

Quant à la jupe, elle manque d’intérêt. Une jupe droite sans fioriture, classique, mais qui a l’avantage, du coup, de pouvoir passer partout.

A cela, on peut ajouter que j’ai tout de même réussi à casser 3 aiguilles, failli perdre un doigt avec le découds-vite et suis tombée en rade de fil marron.

Voici donc la bête : tunique est en coton fin et tout doux (j’avais craqué pour le motif) – jupe en coton stretch et doublée en taffetas marron glacé.

ensemble1ensemble2
ensemble3
Tissus : Myrtille & Stop Tissu – Zip : Myrtille – Patron : Maison

Allez ! On va pas se laisser abattre, j’ai toujours en tête ma petite veste beige et je veux attaquer ma jupe inspiration Haute-Couture. Bah finalement si, je suis prête à recommencer.  😀

Je vous laisse avec une petite douceur, Christophe Willem – Fragile.

Smile !! Life is beautiful.