Newsletter

Calendrier

novembre 2018
L M M J V S D
« Avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Petite Souris Rose.

Toc, toc, c’est encore moi. N’imaginez pas que je ne sorte plus la tête de ma MAC, (Quoique si !! J’ai une grosse crise de boulimie en ce moment pour préparer ma garde-robe de printemps… vous n’avez pas fini de m’entendre !) mais cette jupe a été réalisée il y a plusieurs semaines déjà et portée de nombreuses fois. Je n’avais juste pas pris le temps de vous la montrer.

Petite Souris Rose, la blogosphère… la blogosphère, voici Petite Souris Rose.

Maintenant que les présentations sont faites, passons aux choses sérieuses. PSR a vu le jour grâce à un mix des modèles A et B du patron Neue mode n° 23333. Première fois que je m’essayais à ces patrons, trouvés à mini prix (moins de 2 €uros), et il en ressort que les explications sont claires, la réalisation est simple mais ils taillent un peu grand.

Je porte donc PSR en taille basse… je vous montre.



Lainage : Stop tissu – Doublure : Tissu Eco – Zip : Myrtille  – Patron : Neue mode n° 23333

En conclusion :

  • Prendre une taille en dessous pour ces patrons.
  • Faire le modèle B qui me plait tant pour la fameuse garde-robe printemps.
  • Petit prix pour cette jupe qui revient à 6.10 €uros (tissu, doublure, zip, bobine et même le patron est compris). Pas de quoi se priver de recommencer encore et encore !

Je vous laisse avec un titre d’Evanescence – Bring me to life, issu de ma It Playlist. Moi, je retourne à ma couture à la main qui n’en finit plus 😯 !

Smile !! Life is beautiful.

Un ange passe.

La Fameuse Mini Drapée Twistée (Modèle d’Isabel M. ou encore le modèle d’American V.) a fleuri un peu partout ces derniers mois… dans les vitrines des magasins, dans les rues, sur les blogs. Impossible d’être passée à côté !

Pourquoi une telle addiction ? Et pourquoi MOI j’aime cette jupe ?
Primo, elle est super mini. Deuzio, elle est ultra moulante. Tertio, elle me rappelle invariablement mes années lycée… les pulls xxl… les dr martens… la longue gabardine… J’ai passé l’âge pourtant.
Bah justement non ! Je crois que j’aurai toujours 17 ans.

Laissons donc la nostalgie au placard et parlons tout de même d’un sujet fâcheux : LE PRIX. Entre 60 €uros et 135 €uros le morceau de jersey, ça fait mal, extrêmement mal.

Un ange passe.

Mais on ne va pas se laisser abattre, et cela, grâce à l’adorable Elinka qui a eu la gentillesse de poster sur son blog, THE tuto. A nous les Minis Drapées Twistées en pagaille et pour la modique somme de 4,50 €uros (1 mètre de jersey en 160 cm).

Il y a eu quelques modifications tout de même par rapport à celle d’Elinka :

  • La longueur : ajout de 10 cm (rapport aux 15 cm que j’ai en plus) soit 100 cm
  • La largeur : ajout de 8 cm (rapport aux xxx kilos que j’ai en plus) soit 88 cm
  • Le décalage en partie haute : 20 cm au lieu de 15-16 cm soit 66 cm de largeur après découpe et assemblage du tube
  • La ceinture : pas d’élastique, mais une bande en jersey pliée en deux (qui rallonge la jupe de 5 cm encore)
  • Pas de machine à coudre : assemblage à la surjeteuse
  • L’assemblage : j’ai déplié entièrement mon tissu à l’étape 4 et surjeté le tube avant de le replier en deux et coudre la ceinture



Tissu : Toto – Patron : Tuto d’Elinka

En conclusion, il va me falloir affronter le froid (peut-être la neige) pour dénicher du jersey noir, des mètres de jersey noir, des kilomètres de jersey noir, pour : refaire la même, tenter la mini drapée droite, réaliser la mini tube.
Mais avant, il va me falloir extirper de l’armoire un legging pour oser sortir de chez moi avec cette mini posée sur mes fesses. 😀

Je vous laisse avec un des titres écoutés pendant la cousette de cette mini.

Et un jour une femme… Florent Pagny

Smile !! Life is beautiful.

Anti-grisaille

Je tente de reprendre mes bonnes vieilles habitudes et de participer aux différents défis (lâchement abandonnés ces derniers mois) hypra motivant pour reconstituer ma garde-robe d’hiver.

J’ai donc commencé par la « Jupe du Mois » de chez T & N. A la lecture du thème, l’idée de cette jupe est apparue immédiatement. Envie de tester un patron maison qui me trottait dans la tête depuis plusieurs jours, envie de tenter l’aventure « passepoil », envie d’égayer tout ce gris ambiant par une touche de rose.

Ce qui nous donne une jupe forme trapèze avec pli creux à l’avant, entièrement doublée, passepoil maison entre partie haute et basse, fermeture éclair sur le côté parfaitement invisible (Et là j’en suis fière ! La première je pense, aussi bien posée…). Par contre, désolée pour les photos, elles sont… (Comment dire pour rester polie ??) … merdiques ! 😯 Pour avoir une bonne idée des couleurs, il n’y a que la première photo en début d’article qui est correct.



Tissus : Stop Tissu – Patron maison

Pour le prix, attention les yeux et restez bien assises sur vos chaises, il est inférieur à 3 euros. Oui, oui, vous avez bien lu.
La doublure est un cadeau reçu lors d’une de mes lointaines, trèsssss lointaines, commandes chez eco-tissu et pour le fil, il s’agit simplement de restes de bobines en tout genre.

Mon prochain défi, si j’arrive toutefois à m’y tenir, sera le D13 de décembre… Froid, moi ?? Jamais !

Bises.

EDIT DU 02/12 : En bonus, deux petites photos de la jupe portée. C’est plus sympa comme ça !

Automne au Canada


Drôle de titre, pensez-vous ! C’est ce que m’inspire ma toute dernière couture en tout cas. Il s’agit d’une jupe dans les tons bordeaux qui s’accorde à merveille avec les marrons et les jaunes d’automne.

Modèle Burda de décembre 2010, j’avais déjà réalisé cette jupe l’été dernier que je n’avais pas posté car trop courte, trop serrée, trop tout en fait…

Le patron a donc été allongé de 10 bons cm. Et la jupe, en simili cuir, est entièrement doublée avec un taffetas qui est tout simplement superbe.


Tissus :  Toto  – Patron : Burda Décembre ’11 Modèle 123

Et pour la petite note (je n’ai pas perdu mes bonnes habitudes), ça sera léger, tout léger, grâce aux tissus achetés au poids chez Toto Nantes !!

Il me reste suffisamment de simili pour réaliser un long manteau, style à la Matrix !! Vous voyez de quoi je parle là ?? Bref ! Reste à trouver le modèle, le temps et le courage pour me lancer dans ce projet. 😯

Bises.

Celle qui aurait pu être une robe !

Parce qu’il n’y a pas que des réussites dans la vie, je partage tout de même cet échec ma déception avec vous. Pas facile, mon petit ego en prend un coup ! 😯

Tout a commencé lorsque je flashe sur CE modèle de robe. J’adore, il me la faut, je sais dans quelle couleur je la veux, je vais d’ailleurs en faire tout plein, elle sera ma It Dress de l’été. Aucune modif de faite sur le patron (c’est peut-être là mon erreur), je m’active, elle est cousue rapidement et entièrement à la surjeteuse.

Vient le moment de l’essayage définitif et c’est la cata. Non mais j’ai cru quoi dans ma petite tête ?? Que B.B. c’était moi  ?? 😆 C’est d’une mocheté sans nom, je vous épargnerai d’ailleurs la photo portée. Donc voilà, elle finira au fond du placard pour ne ressortir, éventuellement, que lorsque je trainerai au jardin et portée en jupe longue. Oui dans le jardin, ça peut le faire…


Tissus : Toto et Marché d’Aulnay – Patron : Burda Juin’11 Modèle 103

Allez, on va pas se laisser abattre, j’ai déjà repéré d’autres modèles, notamment dans le tout nouveau magazine de couture qui vient de sortir contenant exclusivement des patrons Simplicity. J’adoreeee les patrons Simplicity. 😉

EDIT : Ce qui ne va pas ? Tout simplement la partie en voile… elle est bien trop large et trop plissée sur le haut de la robe. C’est affreux et me donne l’impression d’avoir triplé le volume de ma poitrine. Et je vous assure que je n’ai absolument pas besoin de ça ! 😆

Bises.

Saint-Valentin.

Non, je vous assure, je ne suis pas en retard, puisqu’il s’agit du thème pour la jupe du défi T&N #4 de février. Je vous explique (ou ré-explique le principe) : plusieurs thèmes sont soumis au vote, le gagnant devient donc le thème du mois et nous rendons nos copies le dernier jour.

J’avais bien une idée précise de ce que je souhaitais (décidément, ça devient une habitude)… une jupe forme légèrement crayon, avec découpes sur le devant et en simili cuir bordeaux. Mais je n’ai pas mis la main sur le patron qui me plaisait, donc je me suis rabattue sur cette jupe du Burda de janvier (jamais magazine n’aura été autant amorti 😀 !) dont j’aimais beaucoup le « V » inversé. Et pour un diner en amoureux, la PJN est un classique finalement.

Pas de difficultés particulières pour la couture mais un HIC tout de même ! Et de taille en plus 😯 ! Je m’étais mis en tête que ce patron était un modèle dit « taille longue » donc je n’ai pas ajouté le surplus  habituel en hauteur nécessaire à ma taille.  Et surtout je n’avais pas vu qu’elle était aussi courte ! Elle a bien failli partir directement au fond de l’armoire. Finalement, je lui ai laissé sa chance. Un ourlet réduit au stricte minimum pour gagner 3cm, portée en taille basse, avec un collant en laine et un long gilet, j’en oublierais presque (je dis bien PRESQUE) sa longueur.


Tissu : Braderie – Patron : Burda janvier ’11 modèle 111

Pour le prix, Delf, je te bats sur ce coup là  😎 puisque la doublure est un reste de la Coco N°5 déjà comptabilisé et le zip a été récupéré sur une vieille jupe.

Voilà, c’était un de mes très nombreux projets « boulets en couture » de ce mois. J’en ai encore quelques uns à vous montrer. A croire, comme le souligne Papelhilo, que j’ai le mauvais oeil en ce moment :-(…

Bises.