Newsletter

Calendrier

novembre 2018
L M M J V S D
« Avr    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Haute-Couture.

dior0

Hooooo ! Encore une jupe, comme c’est étrange. Parfois, je me dis que je suis monomaniaque… A moins que ça ne soit de me lancer dans la couture d’un pantalon qui me fasse peur… Ou tout simplement parce que je préfère porter jupes et robes… Il va falloir que j’en parle à mon psy tiens !

Donc, une nouvelle jupe a regagné mon armoire. Une jupe avec le même tissu que celle-ci. Une jupe parfaite pour le bureau. Une jupe pour le thème du mois de février sur T&N :

Haute-Couture.

Il s’agit d’un modèle d’inspiration Dior, la jupe fourreau longueur genou de 1954. Je regrette amèrement de ne pas avoir acheté plus de ce lainage, la petite veste coordonnée aurait été géniale. La doublure est en taffetas gris.

Peu de modifications sur ce modèle :

  • Suppression de la bande pour la ceinture (pas assez de tissu).
  • Réajustement du patron (taille 40) au niveau des hanches (taille 38).
  • Rétrécissement des côtés pour une forme plus fourreau (mais je trouve que ce n’est pas suffisant encore alors que j’ai supprimé 8 cm en largeur au niveau du bas).
  • Je n’ai pas suivi les instructions pour la bande frangée du bas et il y a 3 épaisseurs de tissu.

dior1dior2
dior3dior4
Lainage : Stop tissu – Doublure : Toto au poids – Zip : Myrtille  – Patron Burda Classic  HS 41H modèle 2C

Côté Finance, il faut compter 1.50 €uros de tissus et moins d’1 €uro pour le zip. J’adore l’idée d’avoir une jupe d’inspiration Dior pour un si petit prix.  😀

Je vous laisse avec un titre à nouveau tiré de ma It Playlist, Glory Box de Portishead.

Smile !! Life is beautiful.

20 heures.

20_1

A peine un projet terminé, que j’en attaque un nouveau.

Toujours prudente, je pars dans l’idée de faire une toile avec un coton d’ameublement noir et un coton blanc à pois noirs… Mais je peux déjà vous dire qu’il ne restera pas dans le bac des tissus à recycler.

Déjà 20 heures passées dessus et il n’est pas encore terminé. A votre avis, qu’est ce que ça peut bien être ?

20_2Tissus :  Myrtille et Vide-grenier – Patron : Burda 

 La suite au prochain épisode.  😀

En attendant, ça vous branche une petite balade avec Charlie Winston – I Love Your Smile ?

Keep calm and keep going !

(Ré)Apprendre à se connaître.

Lorsque j’ai débuté à la couture, j’avais pour but, entre autres, de pouvoir porter des vêtements qui me vont bien et s’accordent parfaitement à ma silhouette.

Mais comme un chien fou, je suis partie dans tous les sens. J’ai voulu tout coudre, tenter des modèles qui me font craquer sur d’autres (Waouuuh !! Je veux moi aussi la robe tablier qui va si parfaitement aux silhouettes japonaises. 😯 ), avoir absolument le petit haut du moment porté par toute sylphide, …

Crotte de bique (c’est mon juron préféré 😕 ) !! Pourtant à 40 ans, je devrais savoir ce qui peut me mettre en valeur ou non ??!? Je crois surtout que j’avais juste perdu de vue cet objectif et cette longue pause couturesque m’a permis de recadrer mes envies et mes besoins.

(Ré)Apprendre à se connaître.

Exit les patrons sans forme, loose, pas ajustés, je visualise maintenant bien mieux les coupes qu’il me faut.

Et dans mes projets incontournables, il y a the perfect small dress… celle qui se porte aussi bien au bureau, qu’à un déjeuner entre amies ou un dîner en amoureux. C’est devenu une obsession. La quête est longue et semée d’embûches, c’est moi qui vous le dis !!

Lorsque j’ai croisé ce modèle dans le Burda classic, j’ai su que nous pourrions nous entendre. Après avoir monté une toile, réajusté le modèle et reporté les différentes modifications, je me suis lancée dans la confection d’une robe test. Le choix du tissu n’est pas parfait mais il me donne une bonne idée du résultat final.

Concernant les modifications, il y en a eu plusieurs :

  • Côté buste, allongement de 2 cm (pas assez), pinces poitrine plus arrondies et suppression des pinces dos.
  • Côté jupe, les pinces dos ont été ajustées ainsi que la courbe dos.
  • La fermeture éclair a été supprimée dans le dos et posée sur le côté sous la manche.




Tissu : Stop tissu – Zip : Myrtille – Patron : Burda Classic  HS 41H mix modèles 4B et 4C

Je suis globalement assez contente de cette robe. Je compte la refaire dans un tissu plus fluide. Et pour aller avec, maintenant il me faut ABSOLUMENT une petite veste courte en lainage léger. 😀
Affaire à suivre !!

Je vous laisse avec un titre de circonstance de Cinema Bizarre – My obsession.

Keep calm and be yourself !

Automne au Canada


Drôle de titre, pensez-vous ! C’est ce que m’inspire ma toute dernière couture en tout cas. Il s’agit d’une jupe dans les tons bordeaux qui s’accorde à merveille avec les marrons et les jaunes d’automne.

Modèle Burda de décembre 2010, j’avais déjà réalisé cette jupe l’été dernier que je n’avais pas posté car trop courte, trop serrée, trop tout en fait…

Le patron a donc été allongé de 10 bons cm. Et la jupe, en simili cuir, est entièrement doublée avec un taffetas qui est tout simplement superbe.


Tissus :  Toto  – Patron : Burda Décembre ’11 Modèle 123

Et pour la petite note (je n’ai pas perdu mes bonnes habitudes), ça sera léger, tout léger, grâce aux tissus achetés au poids chez Toto Nantes !!

Il me reste suffisamment de simili pour réaliser un long manteau, style à la Matrix !! Vous voyez de quoi je parle là ?? Bref ! Reste à trouver le modèle, le temps et le courage pour me lancer dans ce projet. 😯

Bises.

Bella Italia*

Il minimo che si possa dire è che la Signorina Burda ha pensato di me.**

Ce petit top est vraiment génial… simple à réaliser, parfaitement ajusté (il est préférable d’avoir le buste d’une bavaroise que d’une japonaise) et qui s’accorde aussi bien avec un jeans qu’un pantalon de tailleur. Génial je vous dis !!

Comme je l’annonçais ici, il s’agit d’un top Burda de février 2011. Par contre, le tissu que j’avais en tête au départ n’était absolument pas adapté. Donc changement de programme avec un coton stretch uni prune sans oublier une petite note de rose (très fille) pour égayer le tout et l’assortir avec mes chaussures « coup de coeur que j’aime trop » (je suis définitivement incurable). 😀

Niveau modification, pour ne pas me retrouver avec une brassière, la partie haute a été allongée de 2 cm au dessus des pinces. La partie basse a été allongée quant à elle, de 8 cm. Après essayage, je me suis aperçue que la fermeture éclair n’était d’aucune utilité, elle a été supprimée.  Enfin, il n’y a pas de doublure non plus mais un biais posé façon « faux-passepoil » à l’encolure et emmanchures.

Je ne porterai pas celui-ci pour aller travailler étant donné que je lui trouve trop de petits défauts (si si, ils sont petits mais moi je le sais), il va donc falloir en refaire un autre, ou deux… peut-être trois ! 😎



Tissus et biais :  Myrtille – Patron : Burda Février’11 Modèle 102

Désolée pour les photos, mais, même si quelques rayons de soleil percent aujourd’hui, j’ai un mal fou à obtenir quelque chose de potable. 🙁

Pas de petite note, car impossible de me souvenir du prix du biais. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il m’aura coûté 2 euros en tissu (et peut-être 0.20 – 0.30 euro de biais ??!?). Bref, un top à pas cher !

Bises.

 

* Pour le titre, ce n’est pas moi qui le dit… mais Fraulein Burda.
** Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mademoiselle Burda a pensé à moi.

On vacation !!

NON ! Ce blog n’est pas à l’abandon… enfin pas tout à fait. Mais malgré le fait que je sois en vacances, je suis pourtant débordée (si, si, je vous promets). Entre mes nouveaux projets de vie qui, j’espère, se concrétiseront rapidement et mes amis de passage à la maison, je n’ai pas eu une minute (et aucune motivation) pour la couture ou le tricot ces derniers temps.

C’est pourquoi je reprends le chemin de mon blog aujourd’hui. Bizarre pensez-vous, si je n’ai rien à vous montrer ?!!? En réalité, j’utilise une méthode qui a déjà fait ses preuves… me motiver à travers cet article ! Je compte me lancer dès demain dans la réalisation de ce petit haut. Et je sais que vous n’êtes pas bien loin et compte sur vous pour me botter les fesses. Le meilleur moyen pour me faire avancer en somme. 😀

Niveau tissu, j’aimerai utiliser un coton rose à motifs fleurs. Mais là, ce n’est pas encore bien arrêté dans ma petite tête. La hauteur sera surement allongée, hormis cela, pas d’autres modifs en vue.

En attendant donc de m’attaquer à la copie du patron, je vous laisse avec une photo du modèle.

Patron : Burda Février’11 Modèle 102

Bises et à très vite alors.

Celle qui aurait pu être une robe !

Parce qu’il n’y a pas que des réussites dans la vie, je partage tout de même cet échec ma déception avec vous. Pas facile, mon petit ego en prend un coup ! 😯

Tout a commencé lorsque je flashe sur CE modèle de robe. J’adore, il me la faut, je sais dans quelle couleur je la veux, je vais d’ailleurs en faire tout plein, elle sera ma It Dress de l’été. Aucune modif de faite sur le patron (c’est peut-être là mon erreur), je m’active, elle est cousue rapidement et entièrement à la surjeteuse.

Vient le moment de l’essayage définitif et c’est la cata. Non mais j’ai cru quoi dans ma petite tête ?? Que B.B. c’était moi  ?? 😆 C’est d’une mocheté sans nom, je vous épargnerai d’ailleurs la photo portée. Donc voilà, elle finira au fond du placard pour ne ressortir, éventuellement, que lorsque je trainerai au jardin et portée en jupe longue. Oui dans le jardin, ça peut le faire…


Tissus : Toto et Marché d’Aulnay – Patron : Burda Juin’11 Modèle 103

Allez, on va pas se laisser abattre, j’ai déjà repéré d’autres modèles, notamment dans le tout nouveau magazine de couture qui vient de sortir contenant exclusivement des patrons Simplicity. J’adoreeee les patrons Simplicity. 😉

EDIT : Ce qui ne va pas ? Tout simplement la partie en voile… elle est bien trop large et trop plissée sur le haut de la robe. C’est affreux et me donne l’impression d’avoir triplé le volume de ma poitrine. Et je vous assure que je n’ai absolument pas besoin de ça ! 😆

Bises.

Chemise [tentative n°3 – Episode II]

« Ne jamais baisser les bras ! » Je crois que c’est une maxime qui me va bien… j’aime aller au bout des choses, coûte que coûte !

J’ai donc repris ma chemise en voile vintage, un petit coup de ciseaux, 2-3 modifs aux manches et à la patte de boutonnage du devant, un bouton supplémentaire et ça y est, elle me plaît ENFIN cette chemise.


Tissu : Stop Tissu – Boutons : Récup – Patron : Burda avril ’11 modèle 105

Finalement, il ne lui manquait pas grand chose pour devenir ma chemise pref’ de pref’ !  😀

Bises.

Chemise [tentative n°3]

Bon oui, d’accord… On ne peut pas gagner à tous les coups !! Et c’est bien dommage. 🙁

J’avais complètement craqué pour ce tissu à l’esprit Vintage et avais une idée fixe en tête quand je l’ai acheté : il deviendra chemise. C’est donc pleine d’entrain que j’ai attrapé d’une main ce coupon du dessus de ma pile (Hum hum ! Le dessous de la pile râle fort d’ailleurs…),  et de l’autre mon patron, le même que pour celle-ci.

J’ai apporté quelques modifs simples, à savoir, un pli creux dans le dos et 15 cm de plus en longueur. Je dégaine mon ciseau… et c’est à cet instant que je perds mon sourire. Le tissu glisse dans tous les sens sous les ciseaux. Arfff ! J’ai déjà des sueurs froides rien que d’imaginer ce que ça donnera sous le pied de la MAC.

Et j’ai vu juste, c’est une chienlit à coudre. Je bataille pas mal, le pli creux dans le dos à pratiquement disparu, je n’avais pas prévu de parementure et l’envers du tissu rend très moche.  Bref, je finis sans aucune conviction et bâcle carrément les finitions des manches et de la patte de boutonnage.


Tissu : Stop Tissu – Boutons : Récup – Patron : Burda avril ’11 modèle 105

A part ça, elle est agréable à porter, très légère et même pas transparente. Je pense que je la reprendrai en temps voulu pour arranger les manches… histoire de la porter en dehors de la maison. Je sens que mes aiguilles (à tricoter cette fois) sauront me convaincre. Voyez plutôt !  😀

La couleur de cette laine n’est-elle pas parfaitement raccord ? Allez, au pire des cas, je transforme la chemise en un petit top d’été.

Bises.

Chemise [tentative n°2]

Après ce semi-échec, j’ai récidivé avec un modèle de chemise différent, le 105 du Burda d’avril 2011. J’ai choisi pour l’occasion un coton blanc tout doux, rayé ton sur ton, un tissu « doudou » en somme.

Et là, je me suis appliquée comme jamais. Coutures anglaises (la prochaine fois, je laisse tomber les emmanchures), surpiqûres de partout (même les manches et ce ne fut pas une mince affaire), col soigné et petite touche de Liberty. J’y ai passé du temps, mais je suis trop trop contente du résultat. 😎

Peu de modifications sur ce patron au final, juste 4cm en plus pour rallonger la longueur, pas de poche sur poitrine, ouverture des manches sur 25 cm pour pouvoir les retrousser, pattes en Liberty au niveau des manches, pressions au lieu de boutons et patte de boutonnage visible.



Tissu : Myrtille – Pression : Ar Brinic – Patron : Burda avril ’11 modèle 105

Elle me plait, c’est indéniable, mais elle n’est pas encore parfaite à mon goût. Il ne manque pas grand chose en faite, encore 15-20 bons cm à ajouter en longueur, un pli creux dans le dos et modifier le patron des manches pour pouvoir les porter retroussées ou non. D’autres tentatives en perspective !  😀

Bises.

PS : Elle et lui étaient faits pour se rencontrer. Ils s’entendent à merveille. Finalement, je ne regrette absolument plus la longueur de ce petit gilet (Oui ! Encore et toujours des problèmes de longueur…).